ADDICTOLOGIE Structure régionale d'appui et d'expertise

Morphine à visée substitutive

Logo format web_png (3)
CONTEXTE
La prescription de sulfate de morphine (Skénan) est une prescription marginale chez le sujet dépendant aux opiacés mais qui persiste. Elle est régie par la circulaire dite circulaire Girard de 1996. Des pratiques hétérogènes tant du côté des professionnels que des positions des CPAM interrogent et doivent être sécurisées.
 
OBJECTIFS

Evaluer  les pratiques actuelles et  définir un cadre qui garantisse la sécurité du prescripteur et la pérennité de la prescription, avec pour objectifs de définir : 

  • Les  indication de ce traitement : en 2è ou 3è intention ?
  • Les  prescripteurs : médecins hospitaliers ou de CSAPA , voire d’autres médecins ?
  • Le cadre réglementaire : le protocole ALD non exonérante (dit L324-1) est-il suffisant ?
  • Le devenir des patients : rétention dans le circuit de soins, impact sur le parcours de vie (hospitalisations, incarcérations, contaminations etc…).
METHODE
Recensement des prescriptions (enquête par mail), en particulier en CSAPA, avec leurs protocoles éventuels, les difficultés posées et les solutions trouvées. Recensement des données bibliographiques, propositions de recommandations de bonnes pratiques, et proposition d'un suivi de cohorte.

ACTIONS MENEES
  • Envoi et analyse de l’enquête (mars 2018)
  • Groupe de travail département 44 avec Médecin Conseil de la CPAM (juin 2018)
  • Requête informatique nombre de patients sous morphine avec protocole L324/1 par CPAM 44
  • Action auprès du Médecin Conseil de la CPAM 44 demandant l'élaboration d'un protocole strict pour la prescription par un médecin exerçant en CSAPA ou service d'addictologie de l'hôpital.
  • Courrier du médecin conseil national adressé à l’ensemble des médecins conseils ayant pour objet plus de tolérance dans le traitement des protocoles
  • Thèse de médecine soutenue en octobre 2019 sur l'utilisation du sulfate de morphine à visée substitutive, en RDRD, disponible sur demande auprès de la SRAE Addictologie.
PROCHAINES ACTIONS A COURT TERME
  • Suivi de l'évolution du cadre national :
    • Décision nationale de limitation de prescription de Skénan à visée substitutive. Action nationale de recours via MG Addiction et la Fédération Addiction pour demander l’annulation de la décision
    • Action à venir de la DGS : sollicitation de la commission psychotrope et stupéfiant de l’ANSM, afin qu’elle se prononce sur les indications et le cadre de prescription du sulfate de morphine à visée substitutive.