ADDICTOLOGIE Structure régionale d'appui et d'expertise

Définition

 
 
addiction
Qu’est-ce que les addictions ? 
Le terme d’addiction vient du droit romain, qui condamnait une personne ne pouvant rembourser une dette à la contrainte par corps ( à l’ esclavage) à son débiteur, le désignant addict à son débiteur.

Ce terme renvoie à deux notions : la perte de liberté et les répercussions corporelles de l’addiction. 

La notion actuelle des addictions renvoie à des notions plus larges.

L’addiction a des précédences et des conséquences qui peuvent être psychologiques, psychiatriques et sociales. Elle relève donc des problématiques médico-psycho-sociales.

Le terme d’addiction renvoie  à la dépendance, qui correspond à des critères précis (voir les critères du DSM V ou du CIM dans le site). 

Le critère principal, celui qui est considéré comme le « moteur » de la dépendance, qui est prédictif de la rechute est le craving*à savoir une pulsion, une envie, un besoin de consommer (ou de s’adonner à un comportement sans produit) bien supérieur à la volonté.

Les conduites addictives sont une notion plus large :
  • Cela regroupe l’ensemble des comportements pouvant aboutir à une dépendance avec ou sans produits.
  • Ces comportements peuvent être à risque et entrainer des dommages sans que le sujet soit dépendant. 
    (Par exemple il est admis que la moitié des décès dû à l’alcool intervient alors que la personne n’en est pas dépendante).
Les interventions et l’accompagnement des personnes doivent être le plus précoce possible, là où le sujet en est du rapport à son comportement (même s’il ne désire rien modifier) pour permettre de réduire les risques et les dommages, de faire de la prévention, du repérage, et d’être motivationnel.

Les addictions et les comportements addictifs sont en augmentation, du fait d’une société devenue addictogène

C’est devenu un paradoxe car l’individu se doit d’être toujours plus performant au sein actuel de notre société, celle-ci le pousse à l’addiction, finissant au fil du temps par ne plus l'être.
 
 
*Craving : 

Le craving est un terme anglais, difficilement traduisible de manière simple, donc il est utilisé tel quel. 

Le craving est une envie forte de se soumettre au comportement addictif (boire, fumer, accès de boulimie etc..), et cette envie survient contre la volonté et la décision du sujet. Le craving « emporte tout ».

Il est la cause de la dépendance : les autres items du DSM5 ou du CIM 10 définissant la dépendance ne sont que des conséquences de la dépendance. Il est l’expression du dérèglement neurobiologique du circuit de la récompense.

Sa présence est corrélée à la consommation et est prédictive de la rechute.

Lors des soins, l’intensité du craving peut se coter, à l’aide d’une échelle visuelle analogique. Le questionnement du craving permet l’appréciation de la dose efficace  des traitements par agonistes (buprénorphine, méthadone, baclofène, nicotine), sa disparition informe que le dosage de l’agoniste est correct et que donc l’objectif du traitement médicamenteux est atteint.

La motivation à changer est nécessaire pour qu’un patient dépendant modifie son comportement, mais la non prise en compte du craving dans le programme de soins expose à des rechutes, des échecs.