ADDICTOLOGIE Structure régionale d'appui et d'expertise

Actualités

Crise du COVID 19 : Renouvellement traitement TSO d'au moins 3 mois d'ancienneté par les pharmaciens

sraeaddicto
Intégrant la nécessité de confinement pour enrayer l’épidémie de COVID 19, les structures d’addictologie s’adaptent. La continuité des soins doit être assurée notamment concernant la délivrance des TSO.
 
Le confinement a pour conséquence de renforcer l’isolement et la solitude, il est anxiogène, et peut participer à la déstabilisation de patients.
 
Quelles manières de faire pour concilier nécessité de confinement et continuité des soins :
  • Utilisation systématique du gel hydroalcoolique (GHA) et masque de chirurgien (dit altruiste).
  • Rappel des consignes de Santé Publique France (lavage de mains, toux...) à l’entrée et à la sortie de la structure. 
  • Organiser le parcours au sein de la structure, pour limiter les contacts, éviter les phénomènes d’attente. 
  • Conserver une distance minimale d’un mètre entre soignant et patient.
  • Afin d’alléger la charge liée aux ordonnances faxées, permettre de prescrire la méthadone sirop pendant 28 jours.
  • Par Arrêté du 19 mars 2020, les pharmaciens peuvent renouveler les traitements d’au moins 3 mois d’ancienneté par méthadone sirop, gélule et buprénorphine pour 28 jours jusqu’au 31 mai en informant le médecin. Sinon, il est recommandé de privilégier la consultation téléphonique. 
  • Favoriser des habilitations rapides de médecins généralistes pour prescrire la méthadone, avec le soutien à distance de la structure d’addictologie. 
  • Organiser une permanence téléphonique pour les partenaires : pharmaciens, médecins traitants, IDE libéraux.
  • Arrêté du 1er avril complétant l’arrêté du 23 mars 2020 : prolongement des dispositions de prescription et délivrance jusqu’au 31 mai
  • Pour les patients qui nécessitent d’être vus :
    • Idéalement recevoir les patients sur rendez-vous afin d’éviter les contacts en salle d’attente.
  • Pour les patients qui peuvent gérer la situation :
    • Faxer les ordonnances et les envoyer au pharmacien. 
  • Proposer de réaliser des consultations par téléphone


Pour télécharger la note, cliquez ici

Retour aux actualités